Sondages défaitistes et indices de popularité sont les armes lourdes de la propagande socialiste

Propagande 2 Éliminer de nos régions les socialistes qui ruinent notre pays est notre priorité d’opposants.  N’oublions pas  que les élections régionales initialement prévues en 2014 avaient été reportées à 2015. Comme par hasard, elles se situent très exactement en début et en fin de la fameuse COP21, cheval de bataille de la communication, sinon de l’oeuvre présidentielles.

Je ne reviendrai pas ici sur l’épouvantable attentat du 13 novembre que la France était, il faut à présent en convenir, incapable d’éviter pour cause d’incurie gouvernementale. Et même si la compétence, le courage et la bravoure des différents services d’intervention ne sauraient être remis en cause, le chef de l’État n’a jamais manifesté sa réelle volonté, après le 11 janvier, de faire simplement ce qu’il avait annoncé à cor et à cri, c’est-à-dire TOUT, pour que cela ne se reproduise pas. Car nous savons bien aujourd’hui que RIEN de cela n’a été fait.

Je reviendrai par contre sur la propagande orchestrée depuis lors sur ce tragique événement pour en gommer la véritable origine et magnifier un président qui a failli à toutes ses promesses.

Pour achever le tout, nous sommes à présent abreuvés de sondages affichant un FN victorieux et déjà quasiment implanté dans au moins deux régions, peut-être davantage puisque la droite refusera ce prétendu « Front républicain » qui permet généralement aux socialistes de « passer ».

Ne nous laissons pas abuser par ce chiffon rouge que représente le FN : c’est l’arme la plus redoutable qu’utilisa Mitterand pour détruire le PC et dont Hollande se sert avec l’aide ACTIVE des medias pour éliminer LesRépublicains et la droite en générale.

Éliminer de nos régions les socialistes qui ruinent notre pays est notre priorité d’opposants, mais donner le pouvoir, fût-il simplement régional, à un parti qui ne l’a jamais exercé et dont les chefs rêvent avant tout d’y prendre des places annoncerait pour nous tous une ruine plus grande encore. Ils ont beau annoncer à tout va qu’ils sont la seule alternative au retour de la France « d’autrefois » c’est quand même aux réalités d’aujourd’hui qu’ils seront confrontés, à une administration puissante qui ne sera pas nécessairement.. de leur côté. Et, pour l’instant encore, à une autre majorité d’élus.

Publicités

4 réactions sur “Sondages défaitistes et indices de popularité sont les armes lourdes de la propagande socialiste

  1. Pingback: Sondages défaitistes et indices de popul...

Ajouter un commentaire ou me contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s