Méditerranée : et si les trafiquants d’exilés étaient aussi ceux qui provoquent leur exil ?

photo L'Express

photo L’Express

Des hommes que nous ne connaissons pas sont en train de surpasser l’horreur passée en mettant à profit (et quel profit!) la disparition orchestrée de milliers de familles fuyant leurs pays en guerre : Ces hommes leur font payer le prix de leur billet pour l’enfer, qu’ils en réchappent (ou non) grâce à la bienveillance de l’Europe. Cette nouvelle forme de trafic auquel on n’ose donner le nom d’holocauste fait honte à toute l’Humanité.

Mais qu’il y-t-il au fond de plus pervers ? Supprimer des individus a priori innocents, leur en faire payer le prix d’avance ou bien encore, pour ceux qui devraient assurer la sécurité des personnes et des biens, de laisser passer ces convois qui devraient pourtant être connus et pour le moins soupçonnés ? Le pire n’est-il pas encore que les candidats à l’exil ne trouvent aucune autre solution ?

Qui sont ceux qui « touchent » pour se taire, ignorer, mentir et finalement permettre tant d’horreurs ?

Il y a de la corruption dans l’air que nous respirons, et elle se rapproche lamentablement de nous à ce qu’il semble. Comment expliquer autrement que des navires soient parfaitement identifiés, que leurs itinéraires soient connus (même s’ils sont faux) et que nul n’ait eu connaissance d’embarquements de centaines d’hommes, de femmes et d’enfants sur ces cargos destinés à des marchandises ? Se pourrait-il que ce soient ceux-là même qui prétendent instaurer l’ordre perverti d’un Islam dévoyé sur des pays dont ils sont en train, dans l’horreur la plus absolue, de balayer toutes les traces de leurs si brillantes civilisations. Nous savons aujourd’hui de quoi ils sont capables et quels sont leurs moyens.

Il ne s’agit pas seulement, aujourd’hui,  de se lamenter sur une immigration devenue incontrôlable, mais surtout d’en contrôler les dérives : Les « vrais » réfugiés de pays en guerre n’auraient-ils donc d’autres ressources que de se livrer si chèrement aux trafiquants d’hommes, quels qu’ils soient  ?

C’est une question dont j’ignore la réponse.

Publicités

Ajouter un commentaire ou me contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s