Silicon Valley, un rêve français ?

C’est ce que titre La Croix ce matin, et cela me fait rire. Je peux bien le dire.

Car genre d’endroit existe aussi en France, et depuis pas mal de temps déjà. On appelait cela des technopôles. Sophia Antipolis fut  le premier du genre, il y a près de cinquante déjà, amenant sur cette Côte d’Azur réputée lieu de « vieux » un vent de jeunesse, d’activité, et de boulimie créative. Ce qui se passe dans la Valley aurait pu se passer chez nous, …. si les Français avaient été plus nombreux à « rêver ». Et leurs gouvernements plus enclins à les y aider. Leur créativité n’est pas en cause.

Expatriés français inscrits au 31/12/2013

Expatriés français inscrits au 31/12/2013

S’ils sont de plus en plus nombreux à avoir quitté ou à quitter la France,  pour toutes sortes de raisons dont la plus valable semble en définitive un besoin irrépressible de réussite personnelle et professionnelle dans un cadre plus ouvert, moins contraignant et socialement plus acceptable que ce que leur offre leur propre pays, les Français ne sont encore que moins de 2 millions dont 80% d’entre eux entre 26 et 60 ans à travailler et vivre hors de nos frontières. C’est peu ou prou la population de  Marseille, Lyon  et Toulouse réunies. Nos trois plus grandes villes, après Paris. On ne peut tout de même pas dire que cela n’est rien.

Une grande partie de ce petit nombre représente une part non négligeable de l’« élite » de notre Nation, ce qui nous permet d’une certaine façon de montrer ailleurs ce qu’il y a de meilleur chez nous, mais aussi -et cela n’est pas flatteur, qu’elle (la France) n’a pas su les satisfaire.

Mais est-ce bien elle, la France, qu’ils ont quittée ? Ne seraient-ce pas plutôt ceux qui la gouvernent, qui la bousillent en imposant à ses habitants des lois fiscales ou sociales qui ruinent leurs rêves et leurs ambitions comme elles ruinent leur territoire quand celui qui les représente aujourd’hui est le comble du ridicule en matière d’homme et d’incompétence en matière de  présidence. Cravate ou pas. ?

Cet homme-là aurait mieux fait d’aller voir ailleurs que dans ce lieu quasi magique pour qui souhaite entreprendre, lui n’a jamais rien entrepris, qui s’est acharné, au nom d’une idéologie rétrograde, à saper toutes les énergies d’un pays aujourd’hui presque exsangue qu’il ferait bien ou mieux, de laisser à d’autres la charge de diriger.

Publicités

Une réaction sur “Silicon Valley, un rêve français ?

Ajouter un commentaire ou me contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s