Journée des hommes qui aiment les femmes vs journée des femmes qui ne les aiment pas

L'homme qui aimait les femmes (F. Truffaut)

L’homme qui aimait les femmes (F. Truffaut)

Avec la question des genres, on ne sait plus très bien où l’on va. Que l’on n’ait pas encore touché le fond, c’est certain. C’est seulement juste en train de venir. A cause sans doute de toutes ces imbecilités de célébrations plus absurdes les unes que les autres. Il y a eu, il y a, il y aura toujours dans le monde des gens qui souffrent, que ce soient des hommes ou des femmes d’ailleurs, petits ou grands, jeunes ou vieux.  Ce n’est pas en leur accordant une journée par an que’ l’on résoudra leurs problèmes. Cela fait les choux gras du commerce, c’est déjà quelque chose par les temps qui courent et qui ne sont pas favorables à grand chose.

S’il y a des femmes aujourd’hui qui peuvent faire quasiment ce qu’elles veulent, ce n’est pas, le plus souvent, à cause d’une poignée de suffragettes, même si elles se sont donné du mal, mais bien parce qu’il y avait à leurs côtés quelques hommes pour les soutenir, les comprendre, les respecter et les aimer. En France, de ce point de vue, on a toujours été meilleur qu’ailleurs. Les femmes d’esprit ont toujours eu des droits, dont celui de la parole ce qui n’est pas rien.

Alors, oui, vive les hommes qui aiment les femmes qui aiment les hommes, car c’est ainsi que doit marcher le monde. Le reste existe, mais ce n’est pas la loi du Genre, seulement celle de l’exception qui  confirme la bonne règle de Mère Nature.

Publicités

Ajouter un commentaire ou me contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s